Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Celine
Age 25
But du voyage Tourisme
Date de départ 03/10/11
Nom Cetre
    Envoyer un message
Durée du séjour 1 an
Nationalité France
Description
Voyageuse dans l'âme, voilà que je me lance dans un nouveau défi : après l'Australie, place à l'Amérique Latine. 1 an, c'est le temps dont je dispose pour en faire le tour. Quasiment tous les pays de cette région du globe seront visités.
Le challenge s'annonce plus compliqué que lors de mon précédent voyage. En effet, en Australie je n'avais pas vraiment à me soucier de problèmes tels que l'insécurité, les dangers sanitaires, ou encore le passage de multiples frontières. À cela s'ajoute la barrière de la langue, puisque je ne parlais pas un mot d'espagnol au moment de partir. Mon périple va donc débuter par deux mois de cours d'espagnol au Guatemala, logée chez une famille guatémaltèque. S'en suivra 1 mois de volontariat, toujours au Guatemala. Ensuite, ce sera l'aventure. J'irais où le vent me mènera.
Note: 4,9/5 - 50 vote(s).



Localisation : Guatemala
Date du message : 07/10/2011
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Premiers pas au Guatemala

Hier matin, l’heure était venue de laisser tomber tout ce que je connaissais pour faire le grand saut dans l’inconnu : partir au Guatemala.

 

La première difficulté était le passage de la douane, mais j’ai finalement obtenu le tampon pour 90 jours sur mon passeport sans aucun problème. Il me fallait ensuite récupérer mon sac (ouf ! il était bien là) puis essayer de trouver le chauffeur qui devait m’attendre pour me conduire à Antigua, auprès de ma famille d’accueil. Pour cela, je devais repérer le panneau avec mon nom dessus. Mais quand je suis sortie de l’aéroport,  je me suis demandée s’il n’y avait pas une star locale dans l’avion que j’avais pris. En effet, il y avait une foule IMPRESSIONNANTE qui attendait derrière des barrières, à essayer de se frayer un chemin pour mieux voir les passagers arriver. Les seuls panneaux que je pouvais voir étaient ceux de sociétés de taxis ou de navettes qui avaient le droit de circuler devant les barrières. Au final, j’ai quand même fini par voir que certaines personnes dans la foule portaient de petites pancartes, mais aucunes avec mon nom. Au fur et à mesure que le temps passait, la foule commençait à s’égrener. J’ai aussi pu comprendre que leur grand nombre était dû au fait que pour un Guatémaltèque dans l’avion, cinq l’attendaient à la sortie. Au bout d’un moment, mon chauffeur est finalement arrivé et j’ai pu prendre la route pour Antigua.

 

Depuis l’avion, j’avais déjà pu avoir un premier aperçu sur la ville de Guatemala City. Rien à voir avec les villes occidentales que j’ai pu survoler. On voyait clairement que les maisons étaient à moitié finies, faites de tôle, complètement cabossées,… Bref, il était possible d’y distinguer des bidonvilles. Depuis cet instant, il m’est beaucoup plus difficile de prendre des photos. En effet, ce n’est plus la beauté que je photographie, mais la misère. Je me sens donc un peu gênée quand je sors mon appareil photo.

Quoi qu’il en soit, le trajet en voiture jusqu’à Antigua m’a permis de voir encore d’autres choses. Alors pour ceux qui se demandent s’il y a des McDonald’s au Guatemala, je leur réponds oui ! Il y a même des Burger King, des Pizza Hut,… Même ici, à Antigua ! Et quand vous aurez vu les photos de la ville, vous comprendrez pourquoi j’ai pu en douter au départ. J’ai aussi pu constater que les guatémaltèques se fichent royalement des règles du code de la route ! Mon chauffeur aurait perdu assez de points en 5 minutes pour perdre deux fois son permis. Mais bon nous ne sommes pas en France, et je ne pense pas qu’ils aient des permis à points. Je doute même que mon conducteur se soit fait arrêter si une voiture de police passait par là. Je vous donne un exemple très simple de ce qu’il pouvait faire : sur une voie rapide avec deux voies, il y avait parfois une voiture sur chaque voie devant nous au même niveau l’une de l’autre. Mon chauffeur se plaçait alors derrière elles, à cheval entre les deux voies (comme ça il ne risquait pas de se faire doubler) et dès qu’une des deux voitures dépassait l’autre, il s’engageait sur la voie correspondante. Lors de ce trajet, j’ai également pu avoir un aperçu de l’environnement naturel au Guatemala : de belles montagnes pleines d’arbres bien verts. Même si elles ne sont pas particulièrement hautes, leur relief suffit à me faire chavirer le c½ur. Cerise sur le gâteau, ce ne sont pas que des montagnes qui entourent la ville d’Antigua, mais aussi trois superbes volcans. Dire que je vais vivre trois mois dans cet endroit ! Je ne pouvais rêver mieux.

 

Et puis sont ensuite venues les choses sérieuses avec mon arrivée chez ma famille d’accueil. Les seuls mots que j’ai été capable d’aligner sont « Hola » et « No abla español ». Pas de quoi aller bien loin ! Au moment de mon arrivée, la mère de famille (Patricia) était là avec deux de ses amies ainsi que sa mère. J’ai été très bien accueillie malgré le contexte. Mais comme il était dit que je suis chanceuse, l’autre étudiante hébergée par la famille est arrivée à peine 5 minutes après moi. Or, elle s’est avérée être une française qui parle superbement bien espagnol. Même si à terme cela pourrait me poser problème car je serai tentée de parler français avec elle, au début cela me fût bien utile pour communiquer avec la famille sur les points les plus élémentaires. Elle m’a aussi emmenée faire un petit tour dans la ville.

 

Le soir venu, lorsque je suis rentrée à la maison, il y avait plusieurs amis de fille de Patricia, qui vient tout juste d’avoir un bébé. Tous comprenaient à peu près l’anglais, et un savait très bien le parler. On s’est donc retrouvé à parler un mix d’anglais et d’espagnol et ce fût très sympa. J’arrivais déjà à capter quelques mots en espagnol et le sens de certaines phrases. Mais je suis encore TRES loin de pouvoir comprendre deux phrases à la suite.

 

Ce matin, je suis allée à l’école après le petit-déjeuner, pour pouvoir bénéficier de la visite de la ville par un professeur. Il en a profité pour m’apprendre quelques mots d’espagnol. Je sais maintenant dire « rue ; avenue ; nord ; sud ; est ; ouest ; jour ; mois ; année ; église ; station essence ; matin ; après-midi ; je viens du Sud de la France » et encore quelques autres mots en plus de ceux que je connaissais déjà, mais l’essentiel est là.

 

Je me sens bien. Pas du tout comme mon premier jour en Australie où je trouvais très difficile de ne rien comprendre. Ici, je m’y attendais. J’ai donc pu m’y préparer. Je ne comprends presque rien, je n’arrive pas du tout à parler, mais tout va bien.  Le cadre est magnifique, les gens très accueillants et compréhensifs. Que demander de plus ? 



Etapes :
Antigua Guatemala

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Valerie N

le 08/10/2011 à 09:03:01

Bonjour Céline,
je suis avec plaisir le début de ton grand voyage. J'attends avec impatience les nouveaux épisodes tels que :"Céline à l'école", "Céline au supermarché", "Céline en excursion".
Bref, je suis avec beaucoup d'intérêt les étapes de ton voyage car tu me fais découvrir un monde que je ne connaissais pas.
A bientôt de te lire, Valérie
P.S. Comment arrives-tu à ne pas parler ??? :o)

Répondre à ce commentaire

Par Celine Cetre

le 08/10/2011 à 17:14:09

"Céline à l'école" ne devrait pas tarder puisque mon premier vrai jour est lundi matin. Je l'attends avec impatience parce que c'est vrai que c'est compliqué de ne pas pouvoir communiquer. En plus, la française qui est logée au même endroit que moi est en excursion ce week-end, donc je dois me débrouiller entièrement par moi même. Comme je ne sais pas faire de phrases, je fais plutôt des suites de mots que j'ai appris sur le tas et ça marche. J'espère pouvoir faire de vraies phrases dans quelques jours.
A bientôt, Céline

Répondre à ce commentaire

Par laurence et nico

le 08/10/2011 à 13:03:43

holà como esta?
effectivement tu es vraiment chanceuse d'avoir trouvé une française, dans la même famille que toi, à l'autre bout du monde !
le bateau est vraiment rigolo, ça devait etre super cette petite balade !!
j'ai hate que tu me fasses réviser, je te donne le défi de nous écrire un mot en espagnol dans quelques temps ^^!!

gros bisous de nous 2 !!( j'ai deja une copine qui a dit a nico "mais c'est pas ta soeur dans le journal?" tu deviens une star !!)

Répondre à ce commentaire

Par Celine Cetre

le 08/10/2011 à 17:17:28

Le moment où je te ferais réviser ton espagnol n'est pas encore arrivé lol.
Quand au défi que tu me lance, je le relève. Je vous écrirai quelques phrases en espagnol à la fin de la semaine prochaine, sans tricher.
Bisous à vous deux !

Répondre à ce commentaire

Par juju

le 08/10/2011 à 21:10:54

Ton enthousiasme fait plaisir à lire, c'est vrai que l'on te sent plus sereine qu'à tes débuts en Australie.
Est-ce que ton prof d'espagnol parle français? ou anglais?
et est-ce que l'autre étudiante va rester aussi longtemps que toi dans la famille?

J'ai hâte de lire la suite!
Bisous.
Julie

Répondre à ce commentaire

Par Celine Cetre

le 09/10/2011 à 00:41:57

Pour l'instant je ne sais pas encore qui sera mon professeur particulier. Mais je sais que les cours ne seront que en espagnol, meme s'il saura parler anglais.
L'autre etudiante ne va pas rester aussi longtemps, mais je ne sais pas exactement quand est-ce qu'elle va partir.
P.S : excuse-moi pour les accents mais je ne suis pas sur mon ordinateur.

Répondre à ce commentaire

Par La Suissesse

le 09/10/2011 à 16:05:21

Wahhouu c'est super Celine continues à me faire rêver c'est un régale de te lire !!
Quand je te lis je boue d'impatience d'être au 18 Janvier... Bisous

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Celine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty