Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Celine
Age 25
But du voyage Tourisme
Date de départ 03/10/11
Nom Cetre
    Envoyer un message
Durée du séjour 1 an
Nationalité France
Description
Voyageuse dans l'âme, voilà que je me lance dans un nouveau défi : après l'Australie, place à l'Amérique Latine. 1 an, c'est le temps dont je dispose pour en faire le tour. Quasiment tous les pays de cette région du globe seront visités.
Le challenge s'annonce plus compliqué que lors de mon précédent voyage. En effet, en Australie je n'avais pas vraiment à me soucier de problèmes tels que l'insécurité, les dangers sanitaires, ou encore le passage de multiples frontières. À cela s'ajoute la barrière de la langue, puisque je ne parlais pas un mot d'espagnol au moment de partir. Mon périple va donc débuter par deux mois de cours d'espagnol au Guatemala, logée chez une famille guatémaltèque. S'en suivra 1 mois de volontariat, toujours au Guatemala. Ensuite, ce sera l'aventure. J'irais où le vent me mènera.
Note: 4,9/5 - 50 vote(s).



Localisation : Argentine
Date du message : 12/08/2012
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 En route pour Cafayate

Le lendemain de mon retour à Salta, le jeudi matin donc, il était déjà pour moi temps de repartir, pour la ville de Cafayate cette fois-ci. Tout comme Cachi, Cafayate est située au Sud-Ouest de Salta. Il y a bien une route qui relie directement ces deux villes, mais il n’y a pas de bus qui passe par là. C’est pourquoi j’avais été obligée de repasser par Salta. 

Mon bus ne partait qu’à 10h30, donc pas la peine de se lever super tôt cette fois-ci, et j’ai pu préparer mes affaires sans me presser. J’aurais même pu aller au terminal à pied, mais cela représentait environ 20 minutes de marche. Et comme à présent il me faut ménager mon sac à dos pour espérer que ma réparation tienne le plus longtemps possible, j’ai pris le taxi. 

À l’arrêt de bus, j’ai rencontré un couple de français en voyage de noce qui allaient prendre le même bus que moi. Comme c’était la première fois qu’ils prenaient le bus en Argentine, je leur ai expliqué comment ça fonctionnait et on a sympathisé. Cependant, c’est ensuite séparément que nous avons fait les 4h voyage car nos sièges n’étaient pas au même endroit. Je n’avais pas pu choisir le mien cette fois-ci, donc j’espérais que mon numéro corresponde à un côté fenêtre pour que je puisse prendre des photos en route. Car toujours selon Sébastien, il s’agissait d’une « très belle route ». Je voulais donc être aux avant-postes. Coup de chance, j’avais effectivement un siège côté fenêtre. En plus, il n’y avait personne à côté de moi donc j’avais de l’espace. 

Pendant les deux premières heures de route, il n’y avait rien de particulièrement intéressant à voir. Je me doutais cependant que dès qu’on allait rentrer dans les montagnes et quitter la plaine, cela allait changer. En attendant, après ces deux heures de route, le bus s’est arrêté dans un petit restaurant au bord de la route pour qu’on puisse manger quelque chose. Je me suis acheté deux portions de pizza qui coûtaient 50 centimes d’euro chacune, donc c’était plus que pas cher. 

C’est après avoir repris la route, lors des deux dernières heures donc, que le paysage a commencé à devenir vraiment incroyable. C’était éblouissant de beauté. Nous sommes entrés dans une sorte de vallée étriquée, entourée de falaises avec des rochers trop bizarres et donc trop beaux, qui étaient aussi de toutes les couleurs. J’ai trouvé ça encore plus beau que la route pour aller à Cachi. À ce moment là, j’ai aussi pu voir sur le bord de la route de drôles d’arbustes verts fluos. Mais ce qui était vert fluo, ce n’était pas les feuilles car ils n’en avaient pas vu que c’est l’hiver. Non, c’était le tronc et les branches qui avaient cette couleur. Du coup, après la « route des cactus » de Cachi, j’ai surnommé cette route-ci la « route des arbres verts fluos ». Au début, j’étais du placée du côté de la rivière, mais rapidement on a traversé un pont et je me suis retrouvée côté montagne. Ce n’était cependant pas moins beau. Les deux côtés étaient d’une beauté égale et magique. Mais décrire avec des mots cette splendeur est un peu difficile, donc je vous laisse découvrir avec les photos. 


J’avais déjà réservé un hôtel à Cafayate, et le couple de français comptait aller dans un autre. Du coup, une fois sur place, nous avons marché ensemble jusqu’à la place centrale avant de nous séparer en nous disant qu’on se reverrait surement dans les rues par après. Je me suis donc installée dans mon hôtel avant de regarder les différents tours qui se faisaient dans la Quebrada de Cafayate, le nom de l’endroit que nous avons longé en bus pour venir jusqu’ici. Il y avait un tour en bus qui emmenait les touristes aux différents points intéressants afin qu’ils puissent prendre des photos et s’enfoncer un peu dans la Quebrada, mais il y avait aussi un tour de 3-4h qui pouvait se faire à pied. Les deux étaient à un prix très abordable, mais pour le tour à pied, il fallait être au minimum trois. C’était celui qui m’intéressait le plus, et heureusement pour moi je suis retombée sur le couple de français qui étaient eux aussi intéressé par celui-ci. Nous avons donc réservé pour le lendemain. 

Une fois la réservation faite, nous sommes partis à la découverte de la ville et nous avons été très étonnés de constater que tout était fermé, alors qu’il n’était même pas encore 16h et que nous étions en pleine semaine. Nous avons cependant appris qu’ici, les supermarchés, les compagnies de bus, la Poste,… tout ça ne commencerait pas à ouvrir avant 17h au plus tôt et 19h au plus tard. Très surprenant ! On avait vraiment l’impression d’être dans une ville morte. Il n’y avait que les restaurants et les magasins de souvenirs qui étaient ouverts. Et quand ce fût l’heure d’ouverture de la Poste, je n’y suis allée que pour me voir signifier qu’ils n’avaient plus de timbres,… 


Dans le prochain message, je raconterais notre petite expédition dans la Quebrada.


Etapes :
Cafayate

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par maman

le 15/08/2012 à 13:44:00

je me doute que cela devait être splendide vu la quantité de photos que tu as prises; mais ont n'arrive pas vraiment à se rendre compte..ce doit être infiniment supérieur en vrai point de vue couleurs

Répondre à ce commentaire

Par Celine Cetre

le 15/08/2012 à 20:38:20

Surtout que ces photos ont été prises depuis le bus. Ce n'était donc pas facile d'avoir le bon cadrage, le bon focus et tout ça. Mais je pense que sur les photos du message suivant, on se rend mieux compte.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Celine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty