Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Celine
Age 25
But du voyage Tourisme
Date de départ 03/10/11
Nom Cetre
    Envoyer un message
Durée du séjour 1 an
Nationalité France
Description
Voyageuse dans l'âme, voilà que je me lance dans un nouveau défi : après l'Australie, place à l'Amérique Latine. 1 an, c'est le temps dont je dispose pour en faire le tour. Quasiment tous les pays de cette région du globe seront visités.
Le challenge s'annonce plus compliqué que lors de mon précédent voyage. En effet, en Australie je n'avais pas vraiment à me soucier de problèmes tels que l'insécurité, les dangers sanitaires, ou encore le passage de multiples frontières. À cela s'ajoute la barrière de la langue, puisque je ne parlais pas un mot d'espagnol au moment de partir. Mon périple va donc débuter par deux mois de cours d'espagnol au Guatemala, logée chez une famille guatémaltèque. S'en suivra 1 mois de volontariat, toujours au Guatemala. Ensuite, ce sera l'aventure. J'irais où le vent me mènera.
Note: 4,9/5 - 50 vote(s).



Localisation : Equateur
Date du message : 19/06/2012
  Imprimer


 En plein c½ur de l’Euro de foot

Quand je suis arrivée à Cuenca, je n’avais pas eu de vrai repas depuis un bon moment. J’étais donc affamée. Mais en arrivant à mon hôtel, j’ai vu que des clients étaient en train de regarder le match Italie-Espagne sur une magnifique télé dans le hall de l’hôtel. L’Italie venait de marquer et menait 1-0 face à l’Espagne. C’était donc très intéressant et malgré ma faim, j’ai décidé de regarder la fin du match avant d’aller essayer de trouver un truc d’ouvert en ville. C’était aussi pour moi l’occasion de repérer sur quelle chaine me brancher le lendemain pour voir le tant attendu France-Angleterre : une chaine spéciale dédiée à l’Euro de foot. Je ne pouvais pas rêver mieux. 

J’étais stressée, mais comme j’étais crevée après mon périple en bus, je n’ai pas eu de mal à dormir la nuit précédent le match. J’avais mis le réveil pour être sûre de me lever à temps, car le match commençait déjà à 11h. Dès 10h30, j’étais calée devant la télé, pour être sûre d’être sur la bonne chaîne et de ne rien rater du début du match. Peu avant le coup d’envoi, un anglais de l’hôtel est venu me rejoindre pour regarder lui aussi le match. D’autres personnes sont aussi arrivées après le début du match, mais pas d’autre anglais ni de français. Mais c’est vrai que c’était quand même beaucoup plus sympa à regarder avec du monde autour. Quand l’Angleterre a ouvert le score, j’étais dépitée mais pas hyper stressée car je savais qu’une défaite face à l’Angleterre n’hypothéquerais pas énormément nos chances de passer en quart de finale. En plus, l’anglais qui regardait le match ne fanfaronnait pas trop alors ça allait. J’ai ensuite été ravie quand on a égalisé, dommage que l’on n’ait pas réussi à planter un deuxième but. 

Le match s’est fini aux alentours de 12h45, et je me suis dépêchée d’aller manger pour pouvoir voir le match suivant : Ukraine-Suède, important pour moi aussi puisque dans la même poule que nous. Il s’agissait donc de nos futurs adversaires. En voyant ce match, j’ai commencé à m’inquiéter un peu parce que j’ai pu constater que les deux équipes jouaient un beau football, et seraient donc peut-être plus dangereuses pour nous que ce que j’avais imaginé. J’ai particulièrement été étonnée par l’Ukraine, qui me semblait beaucoup plus forte que prévu et qui serait d’ailleurs notre prochain adversaire. Il me semblait évident que les ukrainiens arrivaient à se sublimer devant leur public, qui les a poussé tout le long du match. Or, si nous faisions un mauvais résultat face aux ukrainiens, cette fois-ci nos chances de passer au tour suivant seraient très réduites. 

Mais ce match n’aurait lieu que quatre jours plus tard, donc j’avais le temps de visiter un peu Cuenca avant ça. J’avais trois jours entiers avec des activités de prévues, dont je vous parlerais dans d’autres messages. Durant ces trois jours, j’ai quand même pu voir certains matchs et des bouts de certains autres. Quasiment à chaque fois, il y avait au moins une personne d’un des deux pays qui jouaient en train de regarder. À mon hôtel, il y avait notamment une hollandaise complètement désespérée devant les résultats de son équipe. Après une défaite contre le Danemark, les Hollandais ont perdu devant les Allemands au terme d’un match que j’ai regardé en présence d’un allemand plus que gonflant. En effet, il beuglait comme pas possible à chaque fois que l’Allemagne marquait un but. En soit, ce n’est pas un problème. Je fais surement pareil pour la France. Mais sachant qu’il a passé tout le match sur Internet avec son téléphone, je n’estime pas qu’il fût plus intéressé que ça par le match, donc sa réaction par rapport à son intérêt était disproportionnée. 


C’est vendredi dernier, toujours à 11h du matin, qu’avait lieu Ukraine-France. Cette fois-ci, je n’étais pas suffisamment épuisée la veille pour bien dormir durant la nuit. Dès 6h30 du matin j’étais en train de me retourner dans tous les sens dans mon lit, à ne plus pouvoir attendre. J’étais très tendue. L’attente me paraissait interminable. En plus, quand le match à commencé il y avait un énorme orage qui me faisait craindre que les conditions soient défavorables à la production du jeu de l’Equipe de France. Mais quand l’arbitre à suspendu le match après seulement 4 minutes de jeu, ce n’est pas pour autant que j’étais contente. En effet, vu l’état de la pelouse, gorgée d’eau, je voyais mal comment le match pourrait reprendre aujourd’hui. Or, j’avais déjà réservé un bus pour ma prochaine destination pour le lendemain matin. Autrement dit, je risquais de rater le match. Mais pour le moment, je ne pouvais pas quitter la télé car je ne voulais pas prendre le risque de rater une éventuelle reprise du match. Heureusement, comme c’était une chaine spéciale Euro, la télé a continué à montrer ce qu’il se passait là-bas, et le commentateur nous informait constamment de l’évolution de la situation. Je savais donc que l’orage allait passer d’ici une demi-heure, restait à savoir combien de temps il faudrait au terrain pour être à nouveau praticable. Mais là-dessus, le commentateur s’est voulu une fois de plus rassurant en expliquant que la pelouse avait été pensée pour ça et possédait un excellent système de drainage. Après 20 minutes d’arrêt, on nous a dit que le match ne reprendrait pas avant midi, puis un quart d’heure plus tard midi était devenue l’heure officielle de reprise. Ouf ! Il ne fallait pas que ce soit plus tard parce que je commençais déjà à m’inquiéter d’un chevauchement avec le match Suède-Angleterre juste après. Or, je ne savais pas quel match serait diffusé dans ce cas. J’ai été impressionnée par l’état du terrain au moment de la reprise, qui n’était effectivement plus du tout détrempé. L’interruption du match n’avait fait qu’accroître mon anxiété, et j’ai bien eu besoin des pop-corn que j’avais achetés pour me déstresser. Finalement, la délivrance est enfin venue après 60 minutes de jeu avec les deux buts de l’Equipe de France, et j’ai pu regarder la fin du match de manière plus détendue. 

Dans la foulée j’ai donc eu droit au match Suède-Angleterre, qui avait été décalé de 15 minutes pour éviter tout chevauchement. Ce fût un très bon match où j’ai été tour à tour pour la Suède, pour l’Angleterre, puis pour la Suède à nouveau, car je voulais un match nul. Donc à chaque fois qu’une équipe menait, j’étais pour l’autre. 


Aujourd’hui, c’est l’heure du match France-Suède qui devrait démarrer sous peu. J’ai changé de ville, je n’ai plus la magnifique télé écran plat avec chaine spéciale Euro. J’ai une télé dans ma chambre, mais aucune chaine ne diffuse l’Euro. J’ai quand même fait en sorte d’avoir Internet suffisamment puissant pour voir le match sur l’ordinateur. J’aime moins, mais j’espère que ce sera suffisant. Je ne pouvais pas compter sur les cafés, car comme il y a deux matchs en même temps je n’ai aucune garantie sur celui sui sera diffusé. J’ai même changé d’hôtel pour avoir une meilleure connexion. Aller la France !!!



Etapes :
Cuenca

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par véro

le 19/06/2012 à 22:07:39

Pendant que je te lis, la France vient de prendre un but à la 62 ème ...on a perdu une bataille mais pas la guerre !!

Répondre à ce commentaire

Par Celine Cetre

le 20/06/2012 à 00:57:14

On a eu chaud aux fesses quand même ! Je n'ai pas pu voir la fin du match (le dernier quart d'heure) parce qu'Internet a buggé, mais je n'ai rien raté... Espérons qu'ils soient plus brillants que ça face à l'Espagne !

Répondre à ce commentaire

Par Michèle Battisti

le 19/06/2012 à 22:23:13

C'est presque mieux de lire tes commentaires que de regarder les matchs en vrai !

Répondre à ce commentaire

Par michele

le 20/06/2012 à 18:36:49

je ne me souvenais plus à quel point cela te passionne! au point d'en perdre le sommeil, c'est fou..régale toi autant que tu peux; tu me fais presque regretter de ne pas suivre cet euro!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Celine ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty